Monuments et Archéologie

Le Colisée

L'amphithéâtre flavien, inauguré en 80 ap. JC. par l’empereur Tito sous le nom d’Amphitheatrum Caesareum, prit son nom de Colisée au XIème siècle, dérivé de la toute proche et colossale statue de bronze de Néron inspirée au colosse de Rhodes, œuvre de Charles di Lindo du IIIème siècle av. JC.

Haut de 52 mètres, il consituait un espace d’environ 19 000 m², comprenant quatre ordres, ou étages, composés de 80 arches chacun et disposant de 70 000 places. La distribution des places se répartissait dans les cinq secteurs où était subdivisée la cavea et elles étaient assignées selon les différentes classes sociales dont le grade diminuait au fur et à mesure que l’on montait dans les étages : du maenianum primum au maenianum summum in ligneis - le secteur le plus haut étant destiné à la plèbe. Au centre de l’axe majeur se trouvait le pulvinar, soit la loge impériale ; un passage privé était également destiné à l’empereur, l’hypogée, creusé dans les fondations de l’édifice et connu comme « passage de Comodus ». Dans le système complexe de souterrains se déroulaient les activités en relation avec les spectacles et l’on trouvait également des montes-charges pour monter les animaux et les outils scénique jusqu’à l’étage de l’arène.

Domus Aurea, ou Maison dorée

La Domus Aurea, mère des souterrains romains.

Une telle affirmation n’est certainement pas le fruit du hasard puisqu’il s’agit bien de la demeure de Néron, l’hypogée la plus vaste et la plus fascinante que Rome ait pu conserver au plus profond de sa propre terre. La Domus Aurea conserve encore de manière intacte les peintures originales, les salles de l’alcôve, celles du Triclinio et les longs cryptoportiques ; le tout forme un véritable labyrinthe souterrain où l’on ne peut se retrouver qu’avec un plan archéologique et non sans mal.
 
 Après le célèbre incendie de 64 ap. JC. qui dévasta trois régions et endommagea sérieusement quatre des quatorze bustes d’Auguste, Néron décida de construire sa régie qui selon lui devait être la plus grande et la plus précieuse du monde. Les dommages majeurs de l’incendie se siuaient entre les cols Oppius, Fagutal et Carinae.

C’est justement dans cette zone que se construisit le nouveau palais, la Domus Aurea. Svetonio illustra pompeusement la demeure néronienne et il faut certainement le lui accorder car si nous n’analysons que les structures superficielles qui ont même été dépourvues d’éléments trop riches avant d’être complètement occultées pendant la période de Traiano.

Le Panthéon

Le Panthéon s’érige sur la place de la Rotonde, tout proche de la place de la Minerve. Appelé ainsi car il éait un temple dédié à plusieurs divinités. Il fut restauré par Domiziano et nous est parvenu presque intact suite à la restauration d’Hadrien en 130 ap. JC. En 609, le temple fut donné à l’empereur Foca et au Pape Boniface IV et fut transformé en église, ce qui favorisa son excellente conservations jusqu’à nos jours.

Presque tout ce que vous pouvez admirer remonte à l’époque romaine, même la coupole haute de 43,4m et l’imposante porte de bronze. Le portique est décoré à l’inérieur par des marbres prestigieux aux différentes couleurs et présente 16 colonnes monolithiques de granite hautes de 14 mètres.
L’intérieur présente un plan circulaire qui caractérise la majestuosité de la coupole et des coffres. L’unique ouverture au centre de la couple créé un effet de lumière qui exalte la grandeur et l’harmonie du monument. Dans les chapelles à l’extérieur se trouvent de nombreuses œuvres d’art mais aussi les tombeaux des rois d’Italie, de Baldassarre Peruzzi, Taddeo Zuccari et, particulièrement, le tombeau de Raphaël.

Maison d’Auguste

Triomphes Romains

 
Reliefs, bronzes, pièces, sculptures, peintures : voilà le matériel exposé qui nous fera comprendre ce que signifie « triomphe romain », en visualisant le concept et en racontant comment se passaient les cérémonies et autres fêtes.
 
Il existe plusieurs sections de décors : la première est relative à l’évoluion du triomphe de l’époque étrusque à l’époque hellénistique, dont Emilio Paolo, César, Pompeo, et jusqu’à Octave - une autre reproduit des scènes de batailles.

Visite de la Maison d’Octave-Auguste au Forum Romain

Récemment inaugurée après 20 ans de restauration, la Maison d’Octave-Auguste au Forum Romain, où vécu Auguste avant de devenir empereur, est enfin réouverte au public.
 
Certaines décorations des murs et des voutes sont restées intactes alors que d’autres ont été recomposées par des fragments décrivant des couleurs rouge, bleue et ocre rappelant les ambiances impériales qui seront visibles par petits groupes de 5 personnes maximum afin d’éviter d’autres dommages aux fresques.