Suites

Quand j’entre dans une suite je voudrais sentir le style de la ville que je visite. Je voudrais en contempler les formes, les matériaux, en percevoir l’énergie. Je voudrais sentir que cet environnement peut exister uniquement dans cette partie du monde et non pas ailleurs. Les douze suites de Corso 281, dessinées par l’architecte Chiara Caberlon, sont ainsi, un portrait original, ancien et contemporain de Rome.

Rome et son ancienne grandeur, avant tout. Et voici que dans chaque suite la pièce respire, le lit est monumental et la salle de bain est un hommage à la tradition des thermes : un espace qu’il faut vivre. Et encore, Rome comme la destination du Grand Tour et, comme par magie, les malles deviennent des armoires et les cartons à chapeaux se transforment en tables de chevet. Et ensuite Rome et sa période baroque, et aussi la splendeur du velours, dans les tons de noir et de beige, qui dialogue avec la fraicheur du lin. Il y a enfin la Rome d’aujourd’hui, du design essentiel à la technologie la plus à l’avant-garde.

C’est votre suite, Rome vous appartient déjà.

Natalino Gisonna

Deluxe Room (Surface de la chambre : 30 m2)

Surface de la chambre : 30 m2
Type de lits : 1 king size bed 2x2m et de 34cm de haut ; 1 lit escamotable

J’ai voulu que chaque suite de Corso 281 soit une demeure, grande, accueillante, lumineuse. Les splendides Deluxe Rooms sont une pièce unique, reposante, équipée de tous les conforts. Le sol est en bois de manière que dès les premiers pas vous sentiez la chaleur d’autrefois. Le lit est très grand, presque une chambre à lui seul, et les tissus qui le couvrent sont le lin et le velours les plus raffinés.

Pour la salle de bain j’ai choisi le marbre blanc et le marbre gris, pour rythmer dans leur alternance la somptuosité de l’espace et l’intimité de chaque moment, de la douche spectaculaire au lavabo dans la zone la plus privée.

J’ai cette image devant les yeux: un réveil heureux, vous, enveloppé dans un peignoir moelleux, une étreinte sur la magnifique terrasse du premier étage avec la vue sur la Via del Corso, et le petit-déjeuner est déjà dans la chambre. Et vos vacances sont déjà un chef-d’œuvre.

Natalino Gisonna

Executive Suite (Surface de la chambre : 35m2)

Surface de la chambre : 35m2
Type de lits: 1 king size bed 2x2m de 34cm de haut ; 1 dormeuse avec deux lits escamotables 80x180

J’ai pensé à une pièce d’une merveilleuse souplesse, comme un tour de danse. De petites cloisons, comme de simples accents musicaux, et la Executive Suite devient une immense chambre à coucher, un séjour très agréable et une salle de bain qui rend hommage à la tradition des anciens thermes romains.

Les couleurs parlent entre elles à voix basse, du bois chaud du parquet au marbre blanc de la salle de bain, au marbre noir de la douche cascade. J’aime Rome et sa chaleur, et j’ai souhaité qu’il ait un dialogue entre sa lumière ancienne, le modernisme du design et la technologie à l’avant-garde.

Chaque heure du jour offre une rencontre. Et j’aimerais que mes hôtes puissent se retrouver le soir dans leur suite, même sur la terrasse du premier étage, pour un verre de champagne ou d’un merveilleux vin italien, et qu’ils imaginent la beauté du nouveau jour, au petit-déjeuner, dans la chambre, quand Rome les attend.

Natalino Gisonna

Luxury Suite (Surface de la chambre : 45m2)

Surface de la chambre : 45m2
Type de lits : 1 lit king size 2x2m et de 34cm de haut ; 1 dormeuse avec deux lits escamotables 80x180

Quand j’ai vu le splendide édifice au 281 de la Via del Corso, j’ai imaginé son faste, les fêtes, les dîners dans les grands salons, la somptueuse intimité de ses chambres à coucher. Et j’ai senti que cette « mesure dans la grandeur » était le style que je cherchais pour les espaces les plus exclusifs de mon hôtel : les Luxury Suites. Dans ces pièces tout parle de liberté et d’élégance. Du vaste séjour à la chambre, où la somptuosité du lit resplendit et la chaleur du sol en bois unit les espaces.

Le design le plus contemporain est en harmonie avec la valeur ancienne des tissus, comme la sobriété sévère de la penderie révèle la surprise que suscite son intérieur. Un pas et la salle de bain apparaît : volupté minimale, en marbre blanc et gris. Dans la Luxury Suite au premier étage j’ai voulu deux salles de bain, une avec la douche cascade et l’autre avec baignoire. La Luxury Suite au troisième étage possède en effet une baignoire spectaculaire en marbre pour deux personnes.

Je voudrais parler également des très beaux balcons aménagés avec une vue romantique sur les toits de Rome (sauf dans la suite au premier étage). C’est une autre chambre qui vous attend pour le petit-déjeuner, pour le thé dans l’après-midi, pour un cocktail et une tisane avant de dormir. Je vous l’avoue, il n’existe pas de plus grande satisfaction que celle de dessiner votre bonheur.

Natalino Gisonna

Hi tech

J’ai voulu équiper chaque suite de la technologie la plus à l’avant-garde. Mes hôtes peuvent compter sur le réseau wifi gratuit dans chaque pièce et sur internet haut débit. J’ai prévu également un service d’imprimante Airprint pour i-Phone, i-Pod et i-Pad. Pour les fax, les photocopies et la location d’un laptop, notre concierge est entièrement à votre disposition.

Natalino Gisonna

Vins&Huiles

J’ai grandi en Calabre et j’ai dans le cœur la passion pour ma terre et ses merveilleux produits. C’est pourquoi j’ai voulu que mes hôtes trouvent dans leur suite les magnifiques vins Ferrocinto, une des plus anciennes et célèbres caves de Castrovillari, ville d’origine romaine comme son nom l’indique, Castrum Villarum, la Forteresse des villas.

Les vignobles Ferrocinto remontent à 1855 et poussent dans la Conca del Re, à 450 mètres d’altitude, aux pieds du Massif du Pollino, un des paysages les plus extraordinaires d’Italie. C’est de cette splendide exploitation que naissent de grands vins rouges, comme le « Magliocco », avec le raisin typique des terres de Cosenza, blancs comme le « Timpa del Principe », et d’excellents spumantis comme le « Dovì », provenant du vignoble de Chardonnay le plus haut de tout le domaine.

Ferrocinto signifie également huile vierge extra, au goût incomparable. Je peux vous conseiller l’apéritif le plus classique, le plus italien, le plus « maison », « mon » apéritif ? Il suffit d’un verre de vin, une tranche de pain, une goutte d’huile, et pour ajouter une touche de couleur, une petite tomate et une feuille de basilic. Vous êtes chez vous, vous êtes dans la chaleur du Sud de l’Italie. Et, j’en suis sûr, vous êtes heureux.

Natalino Gisonna